:: ::
 
  > English Forum > SkyscraperCity
 
01-11-2017, 11:20 PM   : 1
vb30





vb30


Arrow Dar Hassan Pacha Palace | 1791 | ALGIERS

{feed:description}

Dar Hassan Pacha


Le palais Dar Hassan Pacha est une maison mauresque datant de 1791 situe sur la place Ben Badis, en face du palais Dar Aziza et ct de la Mosque Ketchawa. De plan maghrbin, c’est un parfait exemple de l’architecture civile d’Alger de la fin du XVIIIe sicle, qui a subi de nombreuses modifications l'poque coloniale franaise.
Au cours de son histoire, le Palais a connu diffrentes appellations comme le Palais d’Hiver, le Palais du Gouverneur ou le Palais Bruce.


Histoire

La Rgence d’Alger prend peu peu ses distances avec l’empire ottoman au 18e sicle : quasi indpendante dans la gestion de ses affaires, elle voit ses richesses augmenter rapidement. La multiplication de palais fastueux en est une preuve tangible.
Dar Hassan Pacha est ainsi construit en 1791 par le Dey d’Alger Hassan Pacha (1791 - 1797), dit Hassan Pacha El Khaznadji (le Trsorier), ministre des finances du Dey d'Alger Mohammed Ben Othman. Demeure du dignitaire, le palais servait galement pour les audiences officielles ; cependant le conseil (Diwan) se tenait plutt la Djenina toute proche. On retrouve les fonctions de reprsentation de ce palais au travers de certaines pices, comme une dwira pour les htes de passage, ou encore la grande salle vitre de l’tage suprieur, rserve au dey pour y accueillir ses htes.
Aprs 1830 il devient le Palais des gouverneurs gnraux franais d'Alger sous le nom de Palais d’Hiver puis Palais Bruce de 1939 1950. Napolon III y descend lors de ses sjours Alger en 1860 et 1865. Affect en 1950 l’enseignement des tudes islamiques, puis au Ministre des Affaires religieuses dans les annes 1990, le palais est class Monument historique depuis 1982.

Architecture

La faade sur la place Ben Badis, considre comme principale aujourd’hui, tient son style nogothique et orientaliste de l’poque coloniale : en effet en 1839, des amnagements de style mauresque - marbre blanc, fentres en ogive encadres de colonnes - ont t entrepris par le Gnie Franais et ont entirement masqu l’ancienne faade. Ce remaniement a donc dplac l’entre sur la place Lavigerie (aujourd’hui Ben Badis), et a ajout au palais des escaliers et un salon de rception. L’ancienne faade, situe dans la rue de Soudan (actuellement rue Cheikh El Qana) a aussi connu quelques modifications. Sa porte est encore orne d’un encadrement de pierres.
Le palais s’tend sur trois niveaux surlevs par un menzah (une terrasse). Le premier niveau sert entrer dans le palais : l’entre se fait ainsi par une sqifa rectangulaire orne de carreaux de faences bleues de Delft. Cette longue pice en chicane, utilise depuis la Haute Antiquit de la Tunisie la Grce, prserve des regards extrieurs. Un escalier monumental mne une antichambre dcore d’un stuc extrmement fin, puis un autre escalier permet enfin d’accder au patio et aux galeries. Les escaliers sont vole droite ou dit entre murs , l’instar de la plupart des escaliers arabes.
Les premier et deuxime tages s’organisent autour du patio central, entour de portiques, surplomb par une verrire laissant passer la lumire du jour. Le second niveau est ceint, sur l’intrieur, d’une remarquable balustrade en boiserie ajoure. L’tage suprieur qui abrite une grande salle vitre est rserv au dey pour la reprsentation. De nombreuses pices comportent une alcve, d’apport oriental : elles s’ouvrent sur les galeries avec des portes pense ouverte , deux grands battants escamotables vers l’extrieur. Ce systme est caractristique de l’Ouest maghrbin et de l’Andalousie en opposition la Tunisie et l’Orient.

Dcor

Le patio prsente des arcs outrepasss retombant sur des colonnes torses en marbre de modle italien. ? Alger, l’arc outrepass est bris pour tre plus adaptable au terrain et au nombre de colonnes. Les arcatures du palais montrent, elles, la marque de l’hritage andalou.
Les portes des cages d’escaliers et des communs sont quipes de chambranles de marbre comme les portes de la Renaissance italienne. Les portes des pices sont en bois, deux battants. On retrouve ce matriau dans la remarquable balustrade en boiserie ajoure qui ceint le second niveau, ainsi que dans les plafonds en caissons de bois sculpt et peint, d’inspiration orientale.
Enfin, ce palais est richement dcor de faences l’instar de nombreuses demeures maghrbines de l’poque ottomane : les carreaux des murs, qui datent du XVIe sicle, sont en mail des Pays Bas, d’Italie, de Turquie (Iznik) et d’Espagne (Valence), mais aussi de Tunisie, prouvant que les carreaux provenaient aussi d’autres palais. L’ordonnancement des cramiques, typique des palais d’Alger, est de type andalou. Quant aux motifs, ils sont aussi bien de type figuratif (bouquets, paysages, bateaux), que de type lmentaire (gomtriques) ; on peut admirer galement quelques remarquables pilastres et tableaux ferms.

Source: http://palaisdumaghreb.wixsite.com/e...an-pacha-alger










« | »

: 1 ( 0 1)
 


HTML


Facebook Comments by: 7uw.net - 7uw.net for free hosting

: 07:13 PM

 
Powered by vBulletin® Version 3.6.8
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.

- - -